L’arrière vedette des Rockets ne digère toujours pas la perte de son trophée de MVP…

La pilule semble toujours difficile à avaler pour James Harden…

Auteur d’une saison historique avec les Rockets, le MVP 2018 a finalement cédé sa couronne à Giannis Antetokounmpo, auteur lui aussi d’une saison exceptionnelle avec les Bucks. Deuxième des votes, « The Beard » reste persuadé que tout était joué d’avance, et que la presse avait déjà élu son chouchou en cours de saison.

« Je pense comme vous » répond-t-il sur l’antenne de 97.9 The Box alors que l’animateur lui explique que le vote pour le MVP 2019 était « politique ». « J’ai réalisé une saison qui restera dans les livres d’histoire. Même lorsque je ne serai plus là, on en parlera encore. »

L’animateur lui demande alors si le choix des votants l’a rendu fou. « Je ne peux pas le contrôler » répond James Harden. « Je pense que les médias ont créé une histoire autour de quelqu’un dès le début de la saison. Ils ont suivi leur scénario et s’y sont accrochés toute la saison. Je ne veux pas entrer dans les détails, mais je ne peux contrôler que ce que je fais. J’ai joué et fait ce que j’avais à faire à un niveau élevé. Vous voyez ce que je veux dire ? Une saison comme personne n’avait réalisé auparavant. »

Avec 36.1 points de moyenne et 32 matches d’affilée à 30 points et plus, James Harden a inscrit son nom aux côtés des deux plus gros attaquants de l’histoire : Wilt Chamberlain et Michael Jordan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *